Adolf Hitler

 

Adolf Hitler est né à Braunau le 20 avril 1889 et décède à Berlin le 30 avril 1945 à 56 ans. Fils d'un douanier autrichien, élève médiocre, il ne put entrer à l'école des beaux arts de Vienne. L'Autriche et sa capitale lui apparurent vite comme décadentes à cause de leur pluriethnisme et bientôt l'idée germa dans son esprit que la "race germanique" était en danger. En 1914, installé à Munich, il s'engagea dans l'armée et combattit sur le front de l'ouest. Après le 11 novembre 1918, il devint "officier politique" chargé de l'endoctrinement de la troupe. Il adhéra au parti national socialiste et en devint même le chef. En  novembre1923, suite à l'occupation de la Ruhr par les troupes françaises, il tenta un coup d'état à Munich. Ce fut un échec et il fut emprisonné durant 9 mois, temps qu'il mit à profit pour dicter à son secrétaire Rudolf Hess son autobiographie et livre programme : "Mein Kamp" (Mon combat). Entre 1924 et 1930, alors que la situation économique était plutôt bonne, son parti progressa peu. Mais avec la grande crise économique débutée en 1929 aux Etats-Unis et qui frappa le continent européen au début des années 30, le parti vit exploser son audience. En 1932, Hitler fut battu au 2e tour des élections présidentielles par le maréchal Hindenburg. Mais le 30 janvier 1933, il fut désigné par lui chancelier. En un peu plus d'un an, il imposa sa dictature à l'Allemagne. Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, il assuma personnellement le commandement suprême des armées contre la Pologne, la France et l'URSS. Dans les territoires occupés, il instaura un terrorisme politique et militaire. Il mit en oeuvre une tentative d'extermination systématique des juifs européens mais s'attaqua aussi aux tziganes, aux handicapés ou encore aux homosexuels. Le 20 juillet 1944, il échappa de justesse à un attentat fomenté par Claus von Stauffenberg un officier de la Wehrmacht. Hitler se donna la mort dans son blocaus à Berlin alors que la ville était encerclée par les troupes alliées.