Nil

Tome 1 "les barbares"

Résumé : Il était une fois, il y a environ 4000 ans, sur les bords du Nil, source de toute vie et vecteur de moult échanges commerciaux. Une bande d’adolescents joue sur les berges, profitant de leurs derniers moments d’insouciance avant de basculer dans des responsabilités plus adultes. Ils se préoccupent essentiellement de leurs amours, de leurs amitiés, mais aussi d’une franche rivalité entre deux frères. Lors d’une chasse aux hippopotames, Zozer va même jusqu’à provoquer un accident pour que Rahotep bascule dans l’eau, au milieu des crocodiles. Heureusement, l’intervention de son ami Ahmôsis le sauve de cette situation délicate. Le lendemain, le père de ce dernier tente de commercer avec des étrangers qui viennent de s’amarrer au port. Il se fait déloger manu-militari de l’embarcation. Or, dans l’après-midi, il meurt soudainement en vomissant du sang ! C’est le début d’une grande épidémie. Les égyptiens voient cela comme un mauvais signe divin de plus, alors que les barbares menacent aux frontières du pays après des centaines d’années de paix. Ahmôsis, lui, suspecte les étrangers d’être responsables de ces empoisonnements de masse. Il tente alors d’en avertir les autorités, en vain…

Scénario : E. Adam - Dessin : D. Garguilo - Editeur : Vents d'Ouest (mai 2007)


Tome 2 "la colère"

Résumé : En Egypte, au temps des pharaons. Les années ont passé, la bande de copains a grandi, le Nil a coulé, emportant avec lui son lot de succès et de tragédies. En effet, au rang des bonnes nouvelles, la guerre contre les barbares est désormais terminée, la paix est revenue. Vaincu, le terrible prince Muwatalli a été condamné à finir ses jours dans les mines de cuivre de l’est. D’un autre côté, Ahmôsis est mort noyé dans le Nil, dans de mystérieuses conditions. Son inséparable ami Rahotep, devenu chef d’une bande de pillards sanguinaires, impute cet accident à son frère honnis Zozer, qui lui, devenu soldat du pharaon, le recherche pour l’arrêter. Khemenou, le petit frère boiteux, est devenu peintre, a épousé Aenita et trimballe toujours son spleen. Enfin, Djefer a logiquement hérité de la charge de scribe de son père, tandis que Kanéfer est devenue une jeune et richissime veuve. Ce jour là, on célèbre la victoire sur les barbares autour de l’impressionnant Mastaba (tombeau) dans lequel repose désormais le précédent pharaon vainqueur. Dans la foule, Rahotep, le visage masqué par un foulard, aborde Aenita, qui a conservé pour lui une certaine tendresse. Il lui demande de l’aider à convaincre Djefer, dont l’érudition est certaine, afin qu’il l’aide à pénétrer dans le Mastaba royal pour en piller les trésors. Mais Djefer a choisi le camp de la probité et se refuse d’aider un tel bandit, quand bien même celui-ci est un ami d’enfance…