Fritz Haber

Tome 1 "l'esprit du temps"

Résumé : Un après-midi de janvier 1934, Fritz Haber se repose dans une petite pension familiale helvétique. Une radio fait entendre des discours politiques à peine audibles, lorsque l'homme se décide à sortir malgré le froid et la neige qui recouvre les versants montagneux. Affublé d'un lourd manteau lui donnant l'air d'un vieil ours, il rumine : qu’elle paraît loin cette Palestine que promettait Weizmann ! Avancé plus avant dans la forêt, il s’arrête un instant pour se désaltérer au pied d'une cascade. Tapi derrière les sapins, un oeil inquisiteur le fixe. Tout avait commencé lors d'une maussade journée d'avril 1888, à Breslau, lorsque, demandant à son père de ne plus l'appeler par son nom juif de Jacob, il s'était vu répondre "Revenez plus tard Mr Fritz Haber !". Son père ne comprenait pas ses difficultés à faire carrière malgré son génie. Son oncle Hermann, lui, s'était converti à l'esprit du temps...

Scénario, dessin, couleur : D. Vandermeulen - Editeur : Delcourt (octobre 2005)

 

Tome 2 "les héros"

Résumé : Février 1908, savane du Sud-Ouest africain – M. le Premier ministre des Colonies Dernburg accompagné du célèbre industriel Rathenau sont reçus par le nouveau gouverneur délégué, M. von Schuckmann. Il est un fait connu à Berlin que près des quatre cinquièmes des herero ont disparu. Ses prédécesseurs et notamment Göring et von Trotha n’ont pas été tendres avec les indigènes dont la mortalité n’a fait que croître. En Allemagne, leur survie préoccupe mais la question du métissage a été soulevée par l’anthropologiste, M. Eugen Fischer. Le savant y voit un danger majeur pour la survie de la race allemande. De jeunes filles de bonnes familles ne rougissent plus d’entretenir des relations épistolaires avec des nègres. Des trompettes nègres ont intégré les corps de l’armée. On parle d’un commissaire de l’indigénat pour les représenter aux conseils ! S’il faut sans conteste préserver les herero pour l’avenir financier des colonies du Sud-Ouest, il faut se garder de tout mélange hasardeux. La découverte d’un gisement diamantifère récemment y pourvoira… Mai 1908, Berlin – La réussite du chimiste Haber relative à la production d’ammoniaque liquide attire l’attention du directoire de la BASF, intéressée par une découverte qui lui ouvrirait les portes juteuses du marché militaire…

 

Tome 3 "Un vautour c'est déjà presque un aigle"

Résumé : Nous sommes le 4 janvier 1915, en campagne allemande, non loin de Cologne. Le professeur Haber observe le vol d’un rapace dans le ciel. Le scientifique est venu tester son nouveau gaz au centre d’expérimentation de l’artillerie de Wahn. Au passage d’un nuage anormalement lourd, le volatile succombe et tombe, terrassé. Une voiture se présente. Le major Bauer en descend, porteur de bonnes nouvelles. L’opération « Désinfection » a été avancée. Le site a aussi été choisi : ce sera Ypres, en Flandres. Trop de réserves quant à la « bassesse » du procédé sont émises au sein de l’Etat-major pour que le front oriental du conflit ait été retenu. Ce sera donc la Belgique, supposée offrir de meilleures conditions météorologiques que la France. Sous la supervision conjointe du docteur Hase, l’expérience permettra de faire progresser de même les connaissances en médecine, agronomie et dans le domaine sylvicole. Finalement, Bauer et Haber tentent une approche au plus près – une traversée ? – du nuage. Les chevaux n’en réchappent pas ; leurs cavaliers en seront quittes pour quelques semaines d’hôpital. Arme de guerre nouvelle, le gaz du professeur Haber promet…