Les métropoles et leurs habitants

Vous trouverez ci-dessous la leçon de géographie de sixième intitulée "les métropoles et leurs habitants".

Lecon n 1 les metropoles et leurs habitantsLecon n 1 les metropoles et leurs habitants (5.21 Mo)

Exemple d'évaluation sur cette leçon: 

I - Définitions

   * Qu'est-ce qu'une métropole ?

   * Qu'est-ce qu'un bidonvile ?

II - Questions de cours

   * Que savez-vous du taux d'urbanisation et de la croissance urbaine dans le monde aujourd'hui ?

   * En quoi peut-on dire que l'humanité doit relever des défis en matière de déplacements, de pollutions et de gestions des déchets dans les villes ?

III - Etude de texte

L’Amérique latine est l’une des régions les plus urbanisées au monde. Elle compte un taux d’urbanisation de 75 % et selon les estimations des Nations Unies d’ici à 2030, le taux d’urbanisation atteindra 84 %. Tandis que dans les autres régions en développement que sont l’Afrique et l’Asie, le taux d’urbanisation est en moyenne de 40 %...Les populations les plus démunies vivent dans des taudis construits sur des terrains libres en ville ou dans les zones périphériques constituant ainsi des bidonvilles peuplés de maisons « durcies », de taudis construits avec des tôles...Les parties dégradées des quartiers anciens faisant partie de « la vieille ville coloniale » logent aussi les plus démunis...Certaines personnes bâtissent eux-mêmes leur logement. Ces logements manquent bien sûr d’infrastructures indispensables ou sont construits sur des terrains inappropriés comme les plaines inondables, les flancs de colline très pentues...Les prix des logements légaux sont exorbitants pour les familles à faible revenus ce qui entraîne leur exclusion et donc une dualisation de la ville entre quartiers résidentiels et bidonvilles...Plusieurs catégories de groupes sociaux sont touchées par la pauvreté urbaine, mais les plus touchées sont les mères célibataires qui assurent à elles seules le revenu des ménages. Les enfants sont aussi très touchés, surtout ceux dont les familles ont un faible revenu. Ils ont un accès limité au travail, et leur famille se désintègre, tout cela favorise la hausse du nombre des « enfants des rues ». Les plus vulnérables étant les filles. Les enfants des rues sont contraints de se débrouiller seuls et tombent dans la criminalité, la prostitution. Ils sont utilisés par les cartels de la drogue et font face aux violences policières. Cela entraîne un climat d’insécurité.

  http://www.irenees.net/

   * Où vivent les plus démunis dans les grandes villes d'Amérique latine et dans quels types de logement ?

   * Qui sont ceux qui souffrent le plus de la pauvreté dans les grandes villes d'Amérique latine et pourquoi ? 

 

Evaluation le 5 janvier 2017