Les boucliers de Mars

Les boucliers de Mars - Tome 1 :"Casus Belli"

 

 

Résumé : Rome, sous le règne de l’Empereur Trajan… Les Saliens, à savoir les prêtres du Dieu de la guerre Mars, entament, sous une haie de boucliers, une danse devant leur César et ses convives. L’Empereur en profite pour conter à ses invités la légende liée aux boucliers : l’un d’eux, envoyé par Mars lui-même, avait jadis le pouvoir de bouger dés qu’un péril menaçait la puissante Cité. De peur qu’on ne le dérobe, le Roi Numa, en fit réaliser 11 copies à l’identique et confia à l’ordre des Saliens le soin de les garder. A peine, a-t-il terminé son exposé, que la foule pousse un cri d’effroi, en observant l’un des anciles tomber et rouler aux pieds de la délégation Parthes. Pour le peuple, venu assister aux festivités, le message est clair : les Parthes menacent l’Empire. L’Auguste Trajan cherche alors, tant bien que mal, à minimiser ce fâcheux épisode pour éviter l’incident diplomatique à tout prix. Aussi propose t-il à la délégation offensée de rejoindre son palais pour calmer les esprits. Mais les langues s’échauffent vite et Vahram, le chef de la délégation Parthes, quitte son hôte, la bouche emplie de fiel, en l’accusant de toutes les exactions. Trajan laisse faire car il a, pour l’heure, d’autres chats à fouetter du côté de la Dacie. Un tort, peut-être… Charax, un officier de la légion, vient en effet de découvrir que les fixations du bouclier incriminé ont été volontairement sabotées pour céder. Chercherait-on à déstabiliser l’Empire au moyen de cette ancienne légende du bouclier de Mars ? Les Parthes sont-ils réellement légitimes à se sentir offensés par ces accusations?

Gilles Chaillet/Christian Gine

mars 2011

Glénat