MEZEK

 

 

L'histoire : En juin 1948, la ville de Tel Aviv est régulièrement bombardée par l’aviation de la coalition arabe (surtout égyptienne), qui a déclaré la guerre au moment de la création de l’état d’Israël sur le territoire palestinien. Tsahal, l’armée du pays, s’organise alors en hâte pour contre-attaquer ces offensives aériennes. Elle constitue de son mieux une flotte d’avions de chasse et recrute des mercenaires acquis à sa cause. Les appareils, des « Mezek », viennent notamment de Tchécoslovaquie, le seul pays qui a accepté d’armer le jeune état juif. Ce sont des Messerschmitt trafiqués avec des moteurs trop gros, ce qui engendre une bosse à côté du cockpit, gêne pour la visibilité et fait parfois basculer l’avion en avant lors des atterrissages. Bref, à chaque assaut, les pilotes risquent leur vie, et pas seulement à cause de l’ennemi… Les Mezek sont des « cercueils volants » comme les appelle Björn, l’un des meilleurs pilotes mercenaires suédois du squadron 101. Plutôt beau gosse, malgré son regard taciturne, Björn fait des ravages parmi la gente féminine de la base. A son tableau de chasse, il a épinglé l’anglaise Jackie, l’éclaireuse Tzipi ou la belle Oona, fille du colonel Kagan récemment tué. Lorsqu’Oona apprend qu’elle a couché avec un mercenaire cupide elle se dégoûte et le gifle. Sa réaction sera bien pire lorsqu’elle reconnaîtra Björn sur un film de propagande allemand de la seconde guerre, parmi les rangs nazis…

scénariste :Yann

dessinateur : André Juillard

Le Lombard, avril 2011.