Malgré nous

Tome 1 "Elsas"

Résumé : Au cœur de la seconde guerre mondiale, dès lors que l'état français accepte de signer une armistice, l'Alsace et la Lorraine sont considérées comme pleinement incluses au territoire allemand. Vers ses 18-20 ans, Louis Fisher n'a pourtant rien d'un nazi. Il porte la doctrine du Reich en détestation, il se sent d'autant plus français qu'il trouve l'idéologie haineuse et nauséabonde. A table, les discussions politiques avec son père Kléber sont houleuses : pro-germanique, son père a perdu un bras en servant l'Allemagne en 1917, tandis que Jean, son frère ainé, est mort pour la France en 1940. Par respect pour leur mère, ils finissent en général par calmer les débats, mais ils restent néanmoins chacun sur leurs positions. Louis ne fait pas de politique pour autant : à vrai dire, son véritable centre d'intérêt du moment, c'est Anette. Anette qu'il rejoint régulièrement dans sa chambre, la nuit venue, bravant le couvre feu, les rondes militaires et le molosse de ses parents. Charmée par le romantisme dont fait preuve le jeune homme, celle-ci montre toutefois une vertu plus fluctuante. Pragmatique, elle envisage un mariage d'intérêts avec Justin Kopf, le fils d'un associé de son père. Cela ne l'empêche pas de se donner à Louis... et les deux jeunes gens sont surpris, au terme de leurs ébats, par le frangin, Léon, ennemi intime de Louis. Après une bref combat, Louis en fuite se fera arrêter par une patrouille de gendarmerie. Heureusement, Kléber, le père, a des relations..

Scénario : T. Gloris - Dessin et couleur : M. Terray - Editeur Quadrants (septembre 2009)


.

Tome 2 "Ostfront"

Résumé : 1942. Toute l’Europe est sous le joug nazi. Louis Fischer a 20 ans et toute la vie devant lui. Sa tête est pleine de rêves, son appétit de vivre est insatiable. Mais Louis est alsacien et personne n’est capable de lui dire à qui appartient sa terre natale. Sa famille, tour à tour allemande et française, a payé durement ces changements politiques. Louis se sent français et doit pourtant germaniser son prénom en Ludwig. A l’université, Louis se fait arrêter pour trouble à l’ordre public. Il se retrouve face à l’Oberlieutnant Conrad Höffer. Celui-ci a passé de longues années en maison de correction pour homicide involontaire… sur dénonciation de Louis. Conrad Höffer lui propose un marché : soit il s’enrôle dans l’armée allemande, soit sa famille est déportée et lui avec. Louis choisit la première option. Il se retrouve engagé dans la campagne de Russie. Là-bas, il est confronté aux affres de la guerre : un de ses rares amis du contingent meurt sous les balles bolcheviques ; les principes de l’armée où l’ennemi n’a aucune importance et ne mérite aucun traitement de faveur ; une jeune prostituée prénommée Olga qui cherche à lui faire oublier Anette, son amour de jeunesse… Il est bien loin le temps de l’insouciance.