Le coeur des batailles

Tome 1 "la Marne"

 

Résumé : En juin 1940, à Strasbourg, le journaliste américain Marvin Selcap s’entretient avec l’ancien militaire Blaise Boforlant. Durant la première guerre mondiale, ce dernier était le rédacteur du journal Le cœur des batailles, dans lequel il faisait le point de l’actualité pour les troupes. Le reporter américain est venu à sa rencontre afin de comprendre qui était réellement Amaréo Zamaï, un soldat venant des colonies et dont Boforlant avait fait son héros récurrent. C’est ainsi que le vieil homme se remémore les souvenirs de cette époque, de l’épisode où il perdit ses deux frères dans le conflit, à celui où il commença à publier le journal, en passant par l’arrivée des nouveaux casques ! Le nouveau matériel n’est alors pas le seul à rejoindre les troupes, puisqu’un grand type est à côté du camion, un noir au charisme étonnant. Blaise Boforlant tombe immédiatement sous la classe de cet individu énigmatique, subissant les railleries des autres soldats. Boforlant le prendra sous son aile et l’aidera à s’adapter.

 

Scénario : J. Morvan - Dessin : I. Kordey - Couleur : Walter - Editeur : Delcourt (septembre 2007)

Tome 2 "verdun"

Résumé : Après avoir évité un traquenard à son unité française, Amaréo Zamaï tombe suite à ses blessures. Blaise Boforlant ordonne alors aux autres soldats d’aller le chercher avec les autres blessés. Ils partent vers le poste de secours, mais les gendarmes refusent de les laisser entrer, croyant que des allemands se trouvent parmi eux. Amaréo se lève alors et, vue sa carrure, les gendarmes ne bronchent pas et les laissent rentrer. A l’intérieur, l’ambiance est sombre, la douleur omniprésente et les docteurs débordés. Amaréo n’attend pas son tour et se suture lui-même ses plaies. Une fois la tâche accomplie, il retourne dans sa tranchée où il s’applique un onguent caché au fond de son sac. Les jours passent et la surveillance des lignes ennemies reprend son cours. Amaréo s’occupe même du poste avancé. Les attaques cessent et le bataillon est réparti au sein de plusieurs équipes. Blaise suit son ami et se retrouve au fort de Vaux où se déroule une lutte sanglante. Leur capitaine meurt en voulant défendre le fort et montre ainsi la mauvaise organisation de l’artillerie française…